Navigation

Subscribe

Get the latest posts delivered right to your inbox.

or subscribe via RSS with Feedly!

Into the darkness #1

Tu t'es perdu ?
Bienvenue into the darkness, une potentiel série d'article sur la critique d'art.

Aujourd'hui on parle d'un art connu, la vidéo, une série pour être plus clair.

Critiquons donc, The Defender de Netflix.
confirmed-cast-netflix-the-defenders
Cette série originale dont l'on a peu parlé sur le DDF#5(Link).
On va vous rafraîchir la mémoire, cette série parle de quatre superhéros, Jessica Jones, Daredevil, Iron fist et Luke cage.
Malgré la bonne foi de Netflix on se retrouve avec une série avec un bon fond, mais plein de petits ratés...
Deux-trois bonnes scènes d'action sur l'intégralité des scènes... Elles sont souvent bâclées, filmées avec des effets louches...
Mais ce n'est pas que ça au final, une histoire trop riche.
the-defenders-netflix-trailer
Je m'explique, l'histoire pourrait être geniale, pleine de choses dedans, pleine de révélations par rapport à la main, etc.
Le problème principal en fait, c'est que toutes ces intrigues durement menées sur plusieurs séries différentes se finissent dans le sang,
en trois episodes.
the_defenders_-_charlie_cox_krysten_ritter_mike_colter_0
On passe plus de la moitié de la série à voir la création de The Defender, pour voir en trois-quatre épisodes la mort de l'organisation criminelle la soit-disant plus puissante du monde se détruire à cause de quelque fioritures. La patronne meurt en trois secondes... et la main fini sous les gravas.
the-defenders-fighting
C'est bien dommage, une série prometteuse avec un bon scénario... mais tout cela est mal fait, et trop rapide...

Nous voilà donc au fond du trou, Into the darkness.
J'espère que cela vous aura plus, c'était Ronce pour ITD, à très vite internaute, et much datalove on you ~

Comments: